Le rasage à l'ancienne

Longtemps associée à un code social ou religieux, la barbe se démocratise ! Elle est aujourd’hui garante de raffinement et d’élégance.

--O.Laurent- l’homme tendance.fr

Confortablement installé dans un fauteuil Belmont des années 50, Annick Laborde, Maître-barbier, est à l’écoute de vos souhaits pour échanger avec vous et vous soumettre son avis d’expert. Le rituel peut alors commencer...

Le rasage commence par un long savonnage au blaireau. L’adage du barbier est une barbe bien savonnée est à moitié rasée !

Ensuite, le rasage peut commencer à l’aide d’un coupe-chou (pour des raisons d’hygiène évidentes, les lames sont jetées après chaque usage).

Un premier passage est réalisé dans le sens du poil, le deuxième à contre-sens. Une fois le rasage terminé, le barbier applique un baume sur votre peau pour apaiser le feu du rasage et en finalité, pose sur votre visage une serviette chaude, un pur moment de détente. Du talc parfumé vient alors clôturer le rasage.

A noter : Si vous disposez vous-même d’un coupe-chou traditionnel, Annick laborde se fera le plaisir d’en faire la démonstration sur vous.